Verger du Menez - Keraudren ar Hoat - Landudal 02 98 57 40 71

 

 

 

Vente de Viande - Race Limousine

 

  • Vache conduite en élevage traditionnel sur notre exploitation. Nourrie uniquement à l'herbe, foin, betterave et blé (riche en oméga3), pas de maïs ni de soja.
  • Découpé par un boucher professionnel dans un labo contrôlé.
  • Conditionnement en caissette de 15 kg environ (morceaux variés et étiquetés). Réservation nécessaire pour toutes commandes.
  • Conditionnement en caissette de 10 kg environ pour le veau (morceaux variés et étiquetés). Réservation nécessaire pour toutes commandes.

 

Cliquer ici pour obtenir la fiche d'information pour la vente.

La Race Limousine (sur Wikipédia)

La limousine est une race bovine française rustique originaire du Limousin, qui est principalement vouée à la production de viande.

C'est une vache de couleur froment vif, plus claire sous le ventre et autour des yeux et du mufle, avec des muqueuses rose clair. Elle est réputée pour sa rusticité, ses qualités maternelles et la qualité gustative de sa viande, qui peut être valorisée sous trois labels rouges différents. C'est également une race très utilisée en croisements avec des races locales ou laitières pour améliorer la conformation de leurs veaux.

Depuis la fin du XVIIIe siècle, la race a eu une histoire tourmentée et aurait même pu disparaître, au même titre que de nombreuses autres races rustiques, mais les efforts de sélection des éleveurs ont conduit à la création du herd-book en 1886 dans un premier temps, puis à l'essor continu de la race depuis les années 1960. Elle s'est en effet beaucoup développée depuis cette époque, dans plus de 70 pays à travers le monde comme en France, où elle est aujourd'hui la seconde race bovine allaitante française en termes d'effectifs avec environ 900 000 vaches reproductrices.

(extrait du site Limousine.org)

"La Limousine est remarquée dès le 17e siècle, pour la puissance musculaire de ses animaux de trait. Les bœufs, à l’âge de 8 ans ou 10 ans, sont engraissés et acheminés à pied sur les grandes villes comme Bordeaux et Paris. Un voyage d’environ 12 à 14 jours.En 1770, la viande venant à manquer à Paris, l’Intendant Turgot transmet au bureau de Brive et de Limoges une note du Lieutenant Général de police de Paris, M. de Sartine, demandant si l’on pouvait "compter après Pâques sur les Limousins" pour l’approvisionnement de la capitale. Le bœuf Limousin pèse alors 300 à 350 kg seulement."