02 98 57 40 71
Verger du Menez
Verger du Menez

Ouest France - Un boucher Charcutier au Verger du Menez

Revue de presse > Ouest France - Un boucher Charcutier au Verger du Menez

14/05/2018

Ouest France - Un boucher Charcutier au Verger du Menez

Lire l'article en ligne : https://www.ouest-france.fr/bretagne/landudal-29510/un-boucher-charcutier-aux-vergers-du-menez-5761199

Les Vergers du Menez proposent, depuis quelques jours, de la boucherie au détail. Bovins et porcs sont élevés à la ferme, et la viande est transformée sur place.

Le projet

Les Vergers du Menez sont bien connus des amateurs de pommes. Yves Le Bihan les commercialise depuis plus de vingt ans. Depuis peu, il peut compter sur un associé de choix en la personne de Stéphane, son fils, âgé de 21 ans.

Le jeune éleveur de bovins et de porcs vient de se lancer dans un créneau complètement différent de son père, puisqu'il propose un large choix de boucherie et de charcuterie au détail. Le tout vendu sur place.

« Après un BTS en production animale à Guingamp, je suis parti durant un an en apprentissage de boucher charcutier à Bonneville, en Haute-Savoie. Parallèlement à la théorie au centre d'apprentissage, j'ai alterné plusieurs stages dans une exploitation, où toute la production de lait et de viande était vendue à la ferme. »

Un laboratoire hyperaseptisé

De retour à Landudal, en septembre dernier, Stéphane s'attelle à la construction d'un nouveau magasin et d'un laboratoire. « Les contrôles vétérinaires sont très stricts, explique-t-il. Tant qu'à faire, je me suis mis aux normes européennes. » Résultat : un atelier hyperaseptisé où les rares visiteurs autorisés sont priés de se couvrir d'une charlotte et de couvre-chaussures.

Le Credo de Stéphane le Bihan se résume en deux mots : « produits ici ». Il explique : « Les bovins sont de la race limousine. Ils sont tous nés ici et ont été élevés à la ferme. D'abord nourris à l'herbe, puis avec tout ce qui est produit sur les 70 ha de la ferme : du foin, de la luzerne, du blé. » De même pour les porcs. Stéphane a, bien sûr, opté pour le porc blanc de l'Ouest, un cochon à l'allure sympathique dont les oreilles tombantes lui occultent complètement le regard.

Hormis l'abattage de ses bêtes, « tout est fabriqué ici », insiste-t-il. Et, c'est vrai que son étal n'a rien à envier à ceux des commerçants traditionnels. Les amateurs n'ont que l'embarras du choix entre les pâtés, steaks, saucissons secs, jambons, etc.

Son secret pour produire de la viande qui se conserve sous notre climat humide ? « J'ai installé un séchoir. Auparavant, en Bretagne, on ne pouvait conserver la viande que dans des saloirs ».

Dans le nouveau magasin, les clients peuvent aussi faire le plein de produits laitiers de la ferme de Kerheu, de légumes, de volailles ou encore d'oeufs de poules élevées en plein air.

Vergers du Menez. Ouvert le mercredi, de 14 h à 18 h 30 et le samedi, de 9 h à 12 h et 14 h à 18 h 30. Tél. 02 98 57 40 71.

© OUEST FRANCE

 

< Page précédente